Accéder au contenu principal

Nönude Libre

Nönude, Corps dansés / Corps étoiles . Dessin Mouvant . Scènes Vivante . Nönude Libre, imaginé par Sarah Cassenti depuis 2012 & Nönude, la Nuit au Telegraphe, depuis 2019.

Nönude Homme Amour, Le Telegraphe 2020
Nönude HOMME HOMME, corps étoile Thomas Laroppe et Xavier-Numa Borloz, corps dansant : Myriam Lamotte, Le Telegraphe, 2020

IMG_7424
Nönude Louverture, Maya Arbel, regard photographique Bernard Bousquet, 2015
DSC08290
Nönude Bodyïn, Le Générateur
19238152_1543565642361546_4977527143481780337_o
Nönude Bodyïn, Maya Arbel, Le Générateur
DSC00720
Nönude Louverture, Maya Arbel, Le Générateur
Maya Arbel Nönude
Nönude Wild Life, Bagnolet. Corps étoile Maya Arbel

10847928_851921828192601_3821932763742100574_n
Nönude Mela Doro, Le Générateur, corps étoile Naomi Shka, 2015
Espace scénique, d’expérimentation corporelle, visuelle et sonore – que nous traversons avec le geste du dessin et les mouvements des corps. • Je mène les Nönude et je mène l’expérience depuis 2012. Chaque édition me permet d’expérimenter, de ressentir, de faire des liens et de dessiner, l’expérience s’adresse aux artistes, aux artistes ayant une pratique performative, aux danseurs, aux dessinateurs, aux thérapeutes, aux photographes, aux personnes concernées par le mouvement de la vie et de leur corps. • L’atelier fait monter notre joie interne, qui nous donne envie, qui donne à chacun les moyens d’intervenir, d’inventer, de participer à l’expansion de ce moment et de nous-même.
La disposition scénique, les objets, l’histoire que je pose là, les artistes présents, nous déroulons ensemble l’aventure et l’événement. • Au cours de l’atelier, je dessine, je pose, j’interviens et déplace des objets, je fais un signe à celui qui pose – je relève un menton ou une main, j’ajoute une pièce de vêtement, ce qui me vient, je le saisis et le mets en œuvre. Le présent se transforme. • L’imaginaire des participants est porté par les objets qui les entourent, par la beauté des actions des uns et des autres. Prendre le temps de laisser monter un enchaînement de poses, de voir apparaître une scène libre en mouvements sur une durée qui s’élargit. • Le dessinateur représente avec ce qui vient et ce qui lui vient, ce qu’il attrappe, ce qui lui parle, d’un geste vif, coloré, rond, tendu, souple, calme, effréné, laissant bruisser et danser les plume sur le papier.
La durée élargie de l’atelier permet d’en faire partie entièrement et de pouvoir percevoir et saisir les détails, d’y entrer, de devenir corporellement et psychiquement ce moment. • Corporellement, des gestes vifs s’ajustent – au bon endroit – au bon moment, une accélération des liens entre les émotions, l’action, le geste, chaque personne dessine, son intervention entourée par celles en cours. • Les projections live des artistes invités décuplent l’espace et les corps et imprègnent les zones habitées, de couleurs et de formes en mouvement, les éclairent, les cachent, les traversent, les volumes des corps sont pris dans l’image et les silhouettes entrent dans les images.
Le corps se re-dessine intérieurement par l’extérieur et par l’intérieur de part et d’autre.
Atelier de 6h minimum, jeu entre les poses en mouvement et le dessin.
Pour retrouver l’ensemble des éditions : nonudelibre.tumblr.com ↗ (censuré)

36718477_10156416412160040_721259780777181184_o
Nönude RELIEFS Cassenti, Atari Poème de Jacques Donguy
Capture d’écran 2015-10-17 à 09.56.31
Bodyïn, Hélène Defilippi et le Lièvre Giacomo

IMG_7396
Nönude Louverture, écriture video David Coignard, sculpture Sarah Cassenti, corps étoile Maya Arbel, Le Générateur

20151011_185949
CORPS ETOILE • Nönde Bodyïn, le Corps d’Alice, a Hole in the Wall, Le Générateur, 2015. Image Mogly Speix. Le corps d’Alice a pris la taille du le Générateur. Un corps qui s’expand.

Capture d’écran 2015-11-17 à 11.44.10
Nönude Bodyïn, final, Le Générateur
IMG_7412
Nönude Louverture, écriture video David Coignard
DSC05147
Nönude RadugaLeta, Corps étoile Soline de Warren, Œil photographique Hélène Defilippi, Le Salo, Paris
DSC05189
Nönude RadugaLeta, Soline de Warren, Le Salo, Paris
DSC05225
Radugaleta au Salo, Paris. Thomas Laroppe, Sarah Cassenti. Regard photographique Hélène Defilippi.

12028737_1001583633226419_5789323261386588024_o
Invitation Nönude
* NönudeLibre
Invitation Nönude
Capture d’écran 2019-08-23 à 07.06.45
Nönude Holly W. et Joe D., corps étoiles Bino Sauitzvy et Hélène Defilippi, Bagnolet
tumblr_ngzcu8ne5a1tiz1g4o3_r1_1280
Nönude Mela Doro, Le Générateur
img_20150517_170004
Nönude, sans nom, la Rose, Bagnolet, 2016
tumblr_p2vgqjomtr1skikjmo1_1280.jpg
Corps dansé par Guillaume Marie. Dessin mouvant Sarah Cassenti

10624978_798152480236203_4200997829268816616_n
Soulèvements – Abstraction noire. Corps étoile Naomi Shka
www.nonude.org, depuis 2012